L’église San Domenico fut bâtie en 1230 mais il semble que les Dominicains n’y soient arrivés qu’aux alentours de 1360 et s’y soient installés définitivement au siècle suivant. Le couvent fut agrandi au XVIIe s. et abandonné au XIXe s., sous le coup des lois par lesquelles l’Etat italien, à partir de 1855, supprima les ordres religieux; depuis lors, elle a eu différentes fonctions, devenant, en 1927, siège de la Préfecture. 

Les vicissitudes qui entourent l’édification du château ou Castello Tramontano représentent une page amère de l’histoire de Matera. L’érection du château fut voulue par le comte Tramontano qui voulait asseoir sa domination sur la ville mais sa construction resta inachevée car en 1514, le comte fut assassiné par les habitants de Matera qui avaient ourdi une conjuration contre lui. Le château est constitué d’un donjon imposant et de deux tours cylindriques latérales. Le projet prévoyait un ensemble encore plus majestueux, avec des murs protégeant toute la zone habitée.

L’église San Francesco d’Assisi s’élève sur une vaste esplanade au dessous de laquelle s’étend une intéressante zone archéologique qui présente des éléments en commun avec les villages retranchés et qui fut utilisée, au Moyen-Age, comme lieu de sépulture. La toute première construction de l’église, dédiée à saint François d’Assise, remonte au XIIIe s. et fut réalisée sur une église hypogée dédiée aux saints Pierre et Paul, que l’on peut encore visiter aujourd’hui en passant par une trappe située à l’intérieur de l’église actuelle. La façade telle qu’on peut l’admirer aujourd’hui remonte au XVIIIe s. et représente un exemple typique du style baroque.


Conçu et réalisé par le moine Francesco da Copertino selon la volonté de l’évêque Vincenzo Lanfranchi, le Palais Lanfranchi fut édifié entre 1668 et 1672 et fut d’abord un Séminaire diocésain; il est emblématique du développement urbain qui commença à dépasser le cadre des Sassi, dès la fin du XVIIe s. En 1864, il devient bien de l’Etat et lycée d’études classiques où, entre 1882 et 1884, enseigna le grand poète Giovanni Pascoli. A l’heure actuelle, il est le siège du Musée national d’Art médiéval et moderne de la Basilicate.

La Cathédrale de Matera se dresse sur la Civita, la partie haute du centre historique, sur un terre-plein artificiel qui rehausse cet édifice et lui permet de dominer la vieille ville. Dédiée à la Vierge Madonna della Bruna et à Saint Eustache, cette cathédrale de style roman apulien a été érigée entre 1230 et 1270. 

Le Musma est le Musée de la Sculpture Contemporaine de Matera. Inauguré en 2006 et aménagé dans le Palais Pomarici du XVIIe s., c’est le seul musée italien qui soit entièrement consacré à la sculpture. S’étendant sur quelque 3.000 m2, l’édifice est constitué, à l’étage inférieur, de sept salles hypogées creusées dans la roche tendre, de trois cours dotées de portails réalisés par les sculpteurs Azuma, Lorenzetti et Mattiacci, des “Salles de la Chasse” destinées aux expositions temporaires, de la Bibliothèque Scheiwiller, de la Salle des Céramiques et de la Salle du Graphisme; l’étage supérieur comporte, en revanche, de nombreux espaces bâtis. Le parcours de l’exposition illustre l’histoire de la sculpture internationale depuis la fin du XIXe s., à travers plus de 500 œuvres réunies par Giuseppe Appella, fondateur du musée, grâce aux donations de personnalités du monde de la culture, de collectionneurs privés, de critiques d’art, de galeries nationales et internationales. Les œuvres se fondent avec le cadre évocateur du palais, donnant naissance à un dialogue ininterrompu entre conteneur et contenu. Les nombreuses expositions temporaires, la variété de l’offre didactique et les événements musicaux et théâtraux font du MUSMA un phare de la culture qui ne cesse de dialoguer avec les nouvelles générations et les autres langages artistiques de notre époque.



Les Junior suites sont très spacieuses, entre 22 et 40 m2. Certaines ont une vue panoramique privilégiée, d’autres sont creusées dans la roche et conservent l’authenticité des habitations rurales ou de la classe moyenne. Comme par une espèce de revanche des plus humbles, ce sont maintenant les chambers les plus spacieuses, idéales pour familles et amis. La plupart des Junior suites sont dotées d’un lit king size  ou d’un lit double et d’un canapé-lit double.

Certaines de ces chambres, de 14 à 20 m2, sont partiellement creusées dans la roche, d’autres jouissent d’une vue panoramique. Petites mais accueillantes et pourvues de tout le confort, elles constituent un excellent choix pour un bref séjour, dans l’atmosphère magique des Sassi.


Les suites, 50 m2 environ, se composent de trois chambres, d’un vaste séjour avec canapé-lit double, salle de bain et terrasse privée. Elles offrent une vue imprenable, car toutes les pièces sont dotées de fenêtres avec vue sur les Sassi. Elles sont donc particulièrement appréciées par les couples en quête d’un séjour romantique, mais s’adaptent tout aussi bien aux familles.

L’hôtel Sassi a été le premier à avoir été aménagé à l’intérieur de l’habitat troglodyte de Matera, les célèbres Sassi (1996) : pour ce faire, on a rénové un vaste ensemble d’habitations, en partie construites et en partie creusées dans la roche à partir du XVIe s. Il est situé dans le quartier Sasso Barisano, entre la via san Giovanni Vecchio en haut et la via Fiorentini en bas, tout près de la piazza Vittorio Veneto, principale place de Matera. L'hôtel offre une vue à couper le souffle sur les Sassi et, se trouvant dans une rue piétonne, c’est un véritable havre de paix. D’avril à septembre, vous aurez tout loisir d’y admirer le vol du faucon crécerellette, rapace fort rare qui nidifie sur les toits des chambres.

Ci-dessous, quelques-uns des services que nous offrons à nos hôtes

ANIMALI     ARIA CONDIZIONATA     MINI BAR     NAVETTA     PHONE     WI FI     ASCENSORE